Tout est parti d’un post Facebook que j’ai publié il y a quelques semaines et dans lequel j’expliquais qu’il y a deux ans, j’écrivais l’article « pourquoi je ne viendrai pas travailler en Guinée, autopsie d’un retour mitigé » (partie 1 et partie 2). 

Je racontais dans ces papiers les difficultés rencontrées et de certains blocages dans la vie de tous les jours, professionnelle et même sociale.

Ces articles avaient alors fait couler beaucoup d’encre. Beaucoup de personnes s’y sont retrouvées, d’autres pas vraiment. 

Mais le premier rédigé avait tellement buzzé, certains m’accusant de faire du #GuineaBashing, de manquer de patriotisme 😅 que j’ai d’une certaine façon été « obligée » de rediger une partie 2 en précisant ma pensée, en l’étayant je l’espere et surtout en maintenant mon opinion initiale. Aujourd’hui, même si sur le fond mon avis n’a pas vraiment changé, ma vision des choses a évolué, j’ai integré certains aspects et j’ai un peu mieux mûri la question.

La question du retour de la diaspora est tellement complexe, vaste et intéressante que je voulais en discuter avec tous ceux qui se sentent concernés d’une façon ou d’une autre et qui me lisent souvent. 

Guinéens ou non, de la diaspora ou pas.  Et cette fois, pas dans mes articles et pas en commentaires. Trop fastidieux. Vu l’engouement, j’en suis venue à initier « Les Talks de Dieretou », une sorte de MeetUp avec mes followers.

« Les talks de Dieretou » sont un endroit de discussion informel et intime entre mes lecteurs et moi. 
Dans ce premier épisode, nous allons parler du retour de la diaspora africaine.Comment le préparer, quel type de contrat viser sur place, l’entrepreneuriat est-il la solution systématique ? Sinon comment négocier son salaire, ce que pourrait faire l’Etat pour améliorer les choses, est-ce une histoire de réseaux et de connexion ? Tant d’informations utiles à se partager que rester en ligne ne serait pas l’idéal pour en parler confortablement.

Raison pour laquelle, je propose de nous rencontrer en dehors de nos écrans. Après être passée par l’écriture, la vidéo et l’audio🎵, je veux par ce moyen casser la roue des discussions interminables en ligne.
Se rencontrer et mieux se connaître, est donc ce que je te propose dans un charmant décor artistique et convivial.

Ces sessions de brainstorming collectif ont aussi pour objectif de créer des pistes de réflexion sur des problèmes touchant l’Afrique. 

Chaque événement est thématique avec la possibilité de balayer l’actualité de nos pays.

Ce talk se tiendra le 1er février 2020 de 13h à 18h, dans la superbe galerie d’art “La Maison Muller” au pied de la Butte Montmartre, en plein cœur du 18ème arrondissement. 

Ces événements sont ouverts en priorité à mes lecteurs, puis aux Guinéens et aux Africains et d’une façon générale à tout le monde, tous âges, sexes confondus. L’inscription se fait via un formulaire d’enregistrement.

La Maison Muller, au 18e arrondissement va nous accueillir.

Les personnes présentes acceptent que leur image soit enregistrée, diffusée et utilisée. Parce qu’il est important pour nous que les personnes présentes soient intéressées et intéressantes et que le cadre reste intime et convivial. Ainsi, le nombre maximum de personnes est fixé à une trentaine de personnes.

“Les talks de Dieretou” ont lieu une fois tous les trois mois dans un endroit choisi en amont pour son caractère cosy, chaleureux. Le thème est choisi à l’avance et communiqué lors de la phase “communication” de chaque talk. Les séances de discussion peuvent être entrecoupées de lectures en rapport avec le thème et de jeux éducatifs. Pour s’y inscrire, c’est par ici.

Montrer les commentairesFermer les commentaires

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!