Médiathèque

J’interviens assez souvent dans la presse, qu’elle soit écrite, audiovisuelle ou radio. Retrouvez ici, un condensé de mes récentes interviews.


A la télévision Gangan TV, dans l’émission « Tout s’explique », thème : influence des réseaux sociaux

Dieretou Diallo à Guinéematin : « on ne peut pas justifier le viol »guinee-matin

Il y a quelques jours, Guineematin.com a rencontré Mademoiselle Dieretou Diallo, étudiante en troisième année de licence information et en communication, web activiste et blogueuse. Au cours de notre échange, la demoiselle a parlé de la Web Tv, ainsi que de plusieurs autres sujets, notamment les cas de viols, devenus récurrents en Guinée…

La suite ici


Sur Guinee360
guinee360

Tête baissée, nez collé à l’écran de son smartphone, elle est à l’affût de la moindre nouvelle sur la Guinée ou en quête d’actualité internationale. Sourire en coin, regard franc, elle le répète à qui veut l’entendre : « je suis une addict de nouvelles technologies de l’information et de la communication. » nous avance-t-elle. Elle c’est Diérétou Diallo, 22 ans, blogueuse pour Radio France Internationale et Responsable de la commission de Communication Interne, Externe et Digitale de l’Association des Blogueurs Guinéens (ABLOGUI), association à l’initiative du projet Guinée Vote.

Et si vous suivez un petit peu la communauté guinéenne sur Twitter, vous verrez que ses tweets reviennent assez souvent. La jeune fille n’a pas sa langue dans sa poche.

La suite ici


Sur France 24 dans le Journal de l’Afrique avec Pauline Simonet

Interview disponible ici


Sur BBC, en vidéo et en contenu texte

Vidéo as.PNG

A voir en cliquant ici

Dans un article qui parle des 18 organisatrices de #Gdu21es

bbc.PNG

A lire en cliquant ici


Sur Ledjely.com

Le djely.PNG

Le Mardi 8 mars 2016, comme c’est le cas chaque année, l’humanité célébrera la fête internationale dédiée à la Femme. Une occasion que des blogueuses guinéennes et au-delà, des femmes affectées par la violation systématique des droits universellement reconnus à la gent féminine, mettent à profit pour lancer une campagne numérique autour du hashtag #Guineennnedu21esiecle.

=> Lire la suite ici


Sur Guineeinfos.org

guineeinfos

Diérétou Diallo.  , bonjour !

Vous avez décidé de célébrer la journée du 08 mars prochaine à travers un hashtag pour interpeller l’opinion sur certaines urgences. Est- ce que vous pouvez nous expliquer ce qui motive cette initiative ?

Un matin, c’était il y a deux jours, je me suis réveillée et j’ai réalisé que dans une semaine chrono, nous serions le 8 Mars 2016. Je me suis alors posée la question « Comment fête-t-on habituellement le 8 mars à Conakry ? », la réponse est simple, presque banale tant on peut la deviner : habituellement, les guinéennes se dotent de pagnes imprimés à l’effigie de grandes dames africaines ou de personnalités politiques puis vont au palais du peuple, se livrent à quelques danses rituelles, à quelques discours ici et là puis à la fin vers 19h, tout le monde plie bagage et rentre chez soi. Fini la fête de la femme.

Cette année, j’ai voulu…

Lire la suite ici


Dans l’émission « Questions de Femmes » du Jeudi  3 mars pour parler de la campagne numérique #GuineenneDu21esiecle sur ESPACE FM Guinée… Le podcast bientôt disponible ici.


Par la web-télé destinée à la diaspora guinéenne entrenous.net

Captureyy

Le 8 Mars de chaque année, l’humanité célèbre la Journée internationale de la femme. Cette année, des blogueuses guinéennes et autres militantes des droits de la femme se mobilisent sur la toile en vue de faire bouger les choses dans ce sens. Pour se faire, elles ont lancé une vaste campagne de communication autour du hashtag #Guineennnedu21esiecle sur les réseaux sociaux.

Lire la suite ici 


Par ACTU – ELLES

actu elles

Il est de coutume en Guinée, de commémorer la journée internationale des droits des femmes, par des fêtes entre grandes dames du pays. Des cérémonies dans lesquelles il n’y a que manger, boire, danser et lire des discours, après basta ! Cette année, les bloggeuses et femmes engagées guinéennes, de la diaspora ou vivant en Guinée ont lancé un hashtag pour changer les mentalités, informer, dénoncer, s’exprimer sur la cause féminine guinéenne. Du coup, des tweets, des publications, sur les inégalités des sexes, mutilations génitales féminines, inégalités salariales, des violences sur le genre, ont été lancé tout au long de la journée.

Lire la suite ici


Sur VOX Africa, dans l’émission Actunet.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Powered by keepvid themefull earn money